Plaque constructeur : de quoi s’agit-il ?

Les pièces automobiles et les voitures sont fréquemment témoins de trafic et assemblage non conformes aux lois imposées sur le marché automobile . Par conséquent , le risque d’accidents augmente dans les routes entre autre , à cause de cette fabrication qui ne suit pas les normes établies . Le respect de ces dernières est primordial si on veut avant tout avoir un produit de qualité . Afin de pouvoir mieux gérer l’industrie automobile , le gouvernement français a mis en place des plaques constructeurs . Qu’est-ce qu’une plaque constructeur ? Et quels sont les différents types de marquage qu’on peut y faire ?

Qu’est-ce qu’une plaque constructeur ?

Une plaque constructeur est faite en métal et est considérée comme une carte d’identité qui permet une identification rapide d’un véhicule et la série à laquelle il appartient . Il est obligatoire de l’afficher . La plaque constructeur mentionne des informations telles que le type du véhicule , son numéro de série , l’année de sa fabrication , ses caractéristiques techniques , les coordonnées de la société qui utilise le véhicule ainsi que d’autres caractéristiques propres au véhicule .

La plaque constructeur a des dimensions comprises entre 8 à 10 centimètres et se trouve soit sous le capot de la voiture soit sur la porte avant du côté gauche du véhicule .

Le but premier de la plaque constructeur est d’assurer la traçabilité des véhicules en cas de vente , de déménagement ou autres raisons .

Quels types de marquage choisir pour sa plaque constructeur ?

Les plaques constructeurs sont faites en métal car il est facile à graver dessus . Il existe aussi différents types de métal utilisés , on compte parmi eux: l‘aluminium , le laiton et l’acier inoxydable . Afin d’avoir une gravure qui peut tenir longtemps , il existe plusieurs façons de graver , en voici quelques-unes :

  • La gravure chimique : la gravure se fait par ajout de bains acides ou alcalins ( basiques ) au métal après avoir protégé les zones qui sont en relief et qu’il faut garder .
  • La sérigraphie : la gravure se fait par ajout continuel d’encre de différentes couleurs . Il est à noter que la profondeur de gravure peut changer en suivant l’envie du client ( cette profondeur est comprise entre 0. 01 millimètres et 0.3 m millimètres ) .
  • Le marquage laser : se fait par changement de couleur de teinte de la surface du support métallique . En effet , ce dernier est chauffé à de fortes températures .
  • La gravure mécanique : se fait en remplissant la matière et en la fraisant .
  • La gravure par oxydation anodique : son principe est d’intégrer une couleur dans le métal . Cette étape nécessite la réalisation de plusieurs autres étapes .

Trouvez également pour consulter une infos :